Les mots sont 

Lorsque dans l’âme les mots râles
Se faisant papes de nos morale
J’espère seulement que mes mots narguent
Pour que meurent enfin les monarques 

Si parfois ardente passion
Se donne un air de rédemption
L’homme en oublie vite mission
Jure dévotion à l’émotion

Quand pour des mirages, des faux sages
l’homme âgé agit fait naufrage 
De rage, en nage, il assassine la magie,
Quelle ironie, quel gaspillage
Livre sans page mourant de sa propre hemoragie

Quand les proches trop vites partis,
Hantent ces mots qu’écoute seul le miroir
Ces mots bâtards, barbares, tous ces mots tards

Comme nature reprend son dû, et que demain sera comme hier
Lente sera la guerre,  

les murs de pierres tomberont puisqu’à leurs pieds poussent mes Mo-lières.
Les moutons bêle, cherchant l’appel d’un Mo-dele
Les foules aiment les bombes, les cadavres qui abondent puisque leurs âmes sont moribondes à leurs images ils font carnage pour qu’il en soit pareil du monde.
  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s