J’avoue

On pleure on chie on rit
dégaine de shinobi
Je suis pas Jacques Attali
Ni Attila on prie on vit.

Le biff je leur ai pris,
Sans rancune ni scrupule,
A tout ces gosses qu’on entube.
A tous ces gens qui furent amis.

J’ai pas la dégaine de ouf, j’avoue
T’as de la sape mais pas de soupe, avoue
Hier encore j’ai fini saoul, j’avoue
Hier encore t’as pris des coups, avoue.
J’ai pas la dégaine de ouf, j’avoue
T’as de la sape mais pas de soupe, avoue
Hier encore j’ai fini saoul, j’avoue
Hier encore t’as pris des coups, avoue.
On pleure, on vit on crie,
Mais chui pas l’abbé Pierre
J’parle de la croisée à Nanterre
de tous ces gens que l’on oublie

Le biff on leur a pris
Et matte moi cette dégaine
Ces foutus irruptions de haines
et leurs putain d’guerre de partis

L’agillité

Être un auteur c’est devoir devoir dire a son public à l’aube d’un soir :Voici l’histoireC’est une une fableFeux Sang roisDans l’ineffablePeut sans droitsEt croire en quoiC’est comme le diableL’âme a l’endroitJ’crois pas en moiJ’crois pas en toi.Car ils ressassent la semaineDes employés, a la petite semelle.

Paraplu1e

Tous pressés fuyant l’averse

Méfiant du monde comme la peste

Au cervelet règne la graisse

Trop connectés règne l’inverse

Et puis les foules, et puis les houles
et puis tout roule quand tout s’écroule

Geste.

#2019, #amour, #pluie, #poesie

Système

Le système aurait-il un tic ?
Une haine pratique ?
une veine magique ?
Une méningite ?

Car il surveille même les balades,
Qu’il se réveille ! Est-il malade ?
N’attendrait-il que l’estocade ?

Blague.

Quand le privé devient tabou,
et que crier me mêne a bout,
je ne sais plus en quoi je l’aime
car ils récoltent ce que l’on sème.

Grade.

Et les armées qu’on voit périr,
sur les écrans de nos tirelires,
au nom du Beau, au nom du Bien,
au nom du Blé pour quelques-uns

Crade.

#courage, #poesie

Parenthèse

Comme le poète qui envole la poésie

Je me complète de la plus folle des hérésies

Et ne m’attardant pas même un temps

J’attends, que les sa ns-dents, amènent le printemps.

Malmènent les attentes, malgré les attentats

Malgré les flingues sur la tempe et le réchauffement du climat.

Que tombe les dictateurs les potentats

Car ça schlingue sur les ondes mate les frérot élevés par Hanouna

Les riches en quête de plus de biff

De coke de bitch engraine petit frere

A proclamer partout qu’il prend pas d’C

Mais aussi a sa vie gâcher

A peine 15 ans mate le casier

Vers un avenir en liberté surveillée

.

Les infos, intox, bfm, stilnox.

.

Tant de complot tant de complices

Tant de complets autistes

Tant de complotistes.

.

Le complot vient de l’intérieur

L’arabe a inventé le nombre et le bras d’honneur !

.

J’ai vu des mecs

Qui partent a Ceury

Qui parlent trop a Siri

Ou Qui partent en Syrie

  1. Saddam Bachar Kadhafi

Plaide Coupable comme sarkozy

.

Les allocs, le deal ou l’attentat

Jeunesse dans le rue ou fuyant le jihad

Tu t’attendais a quoi ?

Paris sous les bombes?

J’Parie sur les tombes !

#hannouna, #punchline

Puisses-tu…

Puisses-tu prier sous les étoiles,
Faire de la Terre ta seule église,
Des vérités soulever le voile,
Et fuir les êtres qui se déguisent

Tâches de découvrir ta mission,
De vivre chaque jour, plus d’un frisson.
Trouves-foi des frères, suis tes visions,
Choisis la foule. non la scission.

Soignes ton coeur, Aimes sans poison.
Protège ta flamme, vis sans façons,
Saches que ton corps est une maison
mais qu’une âme pauvre sera prison.

Puisses-tu rendre un peu, la vie belle,
Ou sinon juste, un peu moins laide.
Puisses-tu mener ton âme au ciel,
Et aux plus faibles, venir en aide.

N’oublies jamais que l’Homme est frêle,
Et que même Dieu, parfois se trompe.
Sourire toujours aux hirondelles,
Un jour sourire, quand vient la tombe.

 

 

Toc toc.

« Toc, toc.

C’est pas trop étroit dans ta bulle, ou t’en

Moques, moques ?

C’est toi le dealer car tu vends,
mais c’est c’est la barrette contre le billet,
que du vent quand tu comprends,
Faut qu’tout l’monde

Croque, croques.

Le juge obèse est si balèze que sans efforts il peux te baise.
En vrai y’a pas d’acheteur et pas d’vendeurs
c’est que du

Troc, troc.

La mort est évité, je vous assure que l’âme peut léviter pour cotoyer la vérité.
J’adule le spartiate combattant contre le male béta au bras ballants ! Il faut un

Choc, choc.

C’est quand déjà la Fin des Temps car l’Homme n’aspire plus rien de grand. Depuis Rome l’histoire n’est qu’accidents sur accidents J’passe la concu aux rayons X ce sont des loques pas des tueurs armés de Glocs; une caste d’inactifs vivant d’

Allocs, loque.

 

Si tu dois tirer les équipes, hésites même pas et prends le binôme

Proc, Glock

 

J’navigue au milieu de nos errances, de nos erreurs et nos déchéances,
de nos enfers, de nos « pas de chance », de nos horaires et de ces potes qui quand ça va pas brillent par leur absence. Mais là je

Bloque bloque.«