Non

Je suis faible Lumière,
Presque lueur,
Non stèle de pierre,
Mais sans fureur,

J’dis non.

J’dis non au ciel si vide,
au monde futile où les âmes rident.
Oh ! ne pas se faire l’âme trop utile,
et ne pas mettre à l’âme une bride,
Font seuls l’être et la pensée subtiles
Rendent seuls aux aveugles oeil lucide.

J’dis non aux agiteurs de drapeaux blancs,
aux compromis par peur des choix médians
Essaies de voire la vie jusqu’à chaque pan,
A chaque pas marche comme l’Enfant,
Et n’aies pas peur des dents du temps,
Chéris l’instinct et vis l’instant.

Anima

Elle est le battement,
La vie qui inspire en Cadence.
Elle prêta serment,
Elle est au monde le temps d’une danse.

Elle est sans vêtements,
Mais non sans charme et élégance.
Elle paraît vingt ans,
Parfois_cent-vingt dans les silences.

Elle saisit l’instant,
Et sait le drame de l’existence.
Donc elle vit maint’nant,
Car aimer fait sourir’la chance

Elle est ce pincement,
Car elle veux plus que sa pitance,
Vivre l’éreintant,
De toute victoire est la quittance-

-Son coeur est printemps,
Car elle embrasse même à distance.
Anime les battants
L’Âme est sa propre résistance.

500N

Et je lui crach’rai au visage,
Pour sûr j’en ferai mon tapin,
Du livr’ j’arracherai la page
Jus’t pour effacer son destin.

On t’oubli’ra comme un mirage
Un faux virage, deuil enfantin

Un idiot du village,

un faux virage,

une’vitr’sans teint.

.

Un singe sous le grillage

Viking Pillage,

menu-frottin

.

Un corps dans le sillage

Déshabillage, pute en satin

.

C’est l’heure du triage

Je te fête à la Saint-Martin

.

Ta vie sous un grillage
Pour balayage de  Catin

Cours prendr’le large

La faucheuse vient

Tu vis en marge

Quand je suis bien

car je suis barge

Et toi t’es rien

T’es cafouillage

Tu es larbin

Suffirait d’une phrase en latin

Pour que tu pleures demain matin.

 

R3l471V173

Votre vie ne vaut rien.

Vous n’êtes pas un petit flocon de neige unique, ou une de ces « espèces rares » de pandas qu’on devrait préserver des effets tragiquement injustes de leurs tares darwiniene.

Galilée, puis Einstein ont montré les relativités de nos référentiels, de nos « points de vue ».

Aucun point de vue n'est "Spécial", aucun n'est donc "Unique"...
...Cela du moins au sens' "Noble" du terme.

 

8ans

Nous avons vu racisme, violence,

Torrent de gêne.

Nous avons bien saigné.
Oui tant Saigné des larmes, saigné du sang !

Au final nous sommes tous
Gitans,
du souffle du vent ;

et au teint blême.

Faudrait-il que je ride
– Mille ans –
Squattant la scène ?

A trop risquer « le bide »,
– criant –
cent blagues obscènes ?..

En attendant….

je ne suis pas le CID !
– néant –
je crie blasphème

Mon coeur n’est donc pas vide !
– ni grand –
Pas même obscène !

Abbandonné du sort la gueule placide
– Priant –
risquant la haine !

Tous Nous avons derrière les rides
– 8 ans –
quand vient la peine.