500N

Et je lui crach’rai au visage,
Pour sûr j’en ferai mon tapin,
Du livr’ j’arracherai la page
Jus’t pour effacer son destin.

On t’oubli’ra comme un mirage
Un faux virage, deuil enfantin

Un idiot du village,

un faux virage,

une’vitr’sans teint.

.

Un singe sous le grillage

Viking Pillage,

menu-frottin

.

Un corps dans le sillage

Déshabillage, pute en satin

.

C’est l’heure du triage

Je te fête à la Saint-Martin

.

Ta vie sous un grillage
Pour balayage de  Catin

Cours prendr’le large

La faucheuse vient

Tu vis en marge

Quand je suis bien

car je suis barge

Et toi t’es rien

T’es cafouillage

Tu es larbin

Suffirait d’une phrase en latin

Pour que tu pleures demain matin.

 

R3l471V173

Votre vie ne vaut rien.

Vous n’êtes pas un petit flocon de neige unique, ou une de ces « espèces rares » de pandas qu’on devrait préserver des effets tragiquement injustes de leurs tares darwiniene.

Galilée, puis Einstein ont montré les relativités de nos référentiels, de nos « points de vue ».

Aucun point de vue n'est "Spécial", aucun n'est donc "Unique"...
...Cela du moins au sens' "Noble" du terme.

 

8ans

Nous avons vu racisme, violence,

Torrent de gêne.

Nous avons bien saigné.
Oui tant Saigné des larmes, saigné du sang !

Au final nous sommes tous
Gitans,
du souffle du vent ;

et au teint blême.

Faudrait-il que je ride
– Mille ans –
Squattant la scène ?

A trop risquer « le bide »,
– criant –
cent blagues obscènes ?..

En attendant….

je ne suis pas le CID !
– néant –
je crie blasphème

Mon coeur n’est donc pas vide !
– ni grand –
Pas même obscène !

Abbandonné du sort la gueule placide
– Priant –
risquant la haine !

Tous Nous avons derrière les rides
– 8 ans –
quand vient la peine.

Di06

  • Comment ça je suis pas politiquement correcte et je devrais me « ranger ». 
(((((…….)))))
  • « Se ranger ?“
  • “Se « ranger » ?
 
  • “Et pour « quoi-faire », au juste ? Pour avoir l’air « Normal« , c’est ça que t’insinues Connard ? »
  • Eh ben tu sais quoi, je préfère 100 x ma vie de merde, consacrée à me questionner, à remettre en question les évidences et les usages, les exceptions et les coutumes, tes petites idées de Tanguy sans avenirs, autant que celles des assassins de la créativité humaine qu’on appelle pompeusement les  » 
  •  
  • ~~~~~~~Penseurs des Lumières~~~~~~~~~« . 
  • ((…)