Le mal…et pourquoi pas ?

Et si, l’homme avait inventé le diable et ses démons juste pour pouvoir se rassurer, pour pouvoir se dire qu’il n’était pas lui même l’être le plus mauvais de la création ?

#existence, #info, #internet, #monde, #philosophie, #question

Protégé : J’ai prouvé l’Âme

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

#amour, #anonymous, #elections, #courage, #dieu, #existence, #france, #histoire, #internet, #monde, #paris, #passe, #poesie, #police, #politique, #question, #revolution, #suicide, #television

Rêve-olution

Ils ont dans le regard un éclat magnifique
Une lueur sacrée, quelque chose de mystique
Et même si le monde devait finir demain
Ils ne douteraient pas un instant du destin

Quand les pleutres et les tièdes préconisent l’abandon,
Quand les peuples essoufflés ne connaissent plus leur nom,
Quand lointaine et naïve semble toute fin heureuse,
Eux seuls font de chaque jour une révolte silencieuse

Quand les vents du changement lacèrent nos poumons,
Quand on ne chante plus l’avenir que depuis les prisons,
Ils savent que la pierre tremble, si l’esprit la bouscule
Et attendent sans une larme qu’arrive le crépuscule

Si les chaînes à leurs pieds en font bien des esclaves
Leurs regards invincibles restent la marque des braves.
Puisque même face aux Dieux sans peur ils se rebellent,
Ces étoiles, mêmes mortes, rendent les nuits si belles.

Au chevet des futurs ils murmurent ces prières
Que n’osent même plus chanter les damnés de la terre.
Car l’espoir ne se meurt que si l’on s’en endeuille,
Au diable les chrysanthèmes et au feu les cercueils !

#activisme, #anonymous, #courage, #histoire, #internet, #poeme, #poesie, #printemps-arabe, #revolution

Courage virtuel

Les grandes gueules anonymes qui profitent d’être masquées
Ne sont jamais que des victimes dès qu’éloignées de leur claviers.
Histrioniques pantomimes, elles se défoulent sur les réseaux.
Une existence synonyme de pleutrerie deux point zéro.

Les grandes gueules anonymes qui profitent d’être masquées
Se multiplient telle la vermine et toujours aiment à caqueter
L’insulte pour arme du crime ils évacuent toute leur rage
Mais au final ce sont bien eux qui sont prisonnier d’une cage

#histoire, #internet, #poeme, #poesie, #troll