Protégé : J’ai prouvé l’Âme

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

#amour, #anonymous, #elections, #courage, #dieu, #existence, #france, #histoire, #internet, #monde, #paris, #passe, #poesie, #police, #politique, #question, #revolution, #suicide, #television

Je ne suis pas charlie

Je suis la vie qui doucement quitte
Un corps d’enfant sous ciel d’Afrique
Je suis la pluie sur mur de briques
Sèche comme le cœur des politiques

Je suis la misère lointaine, celle qui ne touche pas vos cœurs
Je suis les colères et les peines, je suis l’amère et les rancœurs
Je suis les victimes de l’hiver et nous sur mourrons sur vos paliers
Je suis peut-être sans abri, mais vous êtes sans humanité

Je suis les litiges entre amis
Les raisons de tous vos silences
Je suis les regrets de vos vies
Et ces douloureuses absences

Je suis les ruptures et les pleurs, les ecchymoses et les cocards
Je suis les monstres et les peurs, toutes ces roses teintées de noir
Je suis les accros de la vie qui font chavirer les destins
Je suis l’inoublié conflit qui chaque jour gâche déjà demain

#monde, #paris, #poeme, #police, #politique

Flic(ra)caille

A tous ces princes de la bassecour
Tous ces petits poulets qui braillent,
Qui font les fiers, qui font des tours
Qui ne valent pas mieux que des racailles

Des petites âmes souvent sadiques
Qui aiment à tourmenter jeunesse
Avec leurs contrôles éthyliques
Avec leurs délits de faciès

Ils usent et abusent sans cesse
De la confiance qu’on leur accorde
Ne font preuve d’aucune politesse
Souvent aiment à semer discorde.

Savent-ils donc que le respect
Ne se gagne pas à la matraque ?
Une belle bande de freluquets
Plutôt frustrés que démoniaques.

Si au lieu de se pavaner
Ils faisaient un peu leur travaille
Alors j’arrêterai de scander
Que flicaille rime avec racaille

#histoire, #poeme, #poesie, #police