Parenthèse

Comme le poète qui envole la poésie

Je me complète de la plus folle des hérésies

Et ne m’attardant pas même un temps

J’attends, que les sa ns-dents, amènent le printemps.

Malmènent les attentes, malgré les attentats

Malgré les flingues sur la tempe et le réchauffement du climat.

Que tombe les dictateurs les potentats

Car ça schlingue sur les ondes mate les frérot élevés par Hanouna

Les riches en quête de plus de biff

De coke de bitch engraine petit frere

A proclamer partout qu’il prend pas d’C

Mais aussi a sa vie gâcher

A peine 15 ans mate le casier

Vers un avenir en liberté surveillée

.

Les infos, intox, bfm, stilnox.

.

Tant de complot tant de complices

Tant de complets autistes

Tant de complotistes.

.

Le complot vient de l’intérieur

L’arabe a inventé le nombre et le bras d’honneur !

.

J’ai vu des mecs

Qui partent a Ceury

Qui parlent trop a Siri

Ou Qui partent en Syrie

# Saddam Bachar Kadhafi

Plaide Coupable comme sarkozy

.

Les allocs, le deal ou l’attentat

Jeunesse dans le rue ou fuyant le jihad

Tu t’attendais a quoi ?

Paris sous les bombes?

J’Parie sur les tombes !