Recto berceau

Ames qui s’envolent et sang versé
Vies que l’on vole pour un verset.
Coeurs en révoltent ou renversé,
Drames et alcool sous un tercet.

Amis d’école ou du berceau,
Jeunesse folle pleine d’aversion.
Destins sans rôles, ère du Verseau,
Une seule parole, mille versions.

Coeur qui aiment sans la raison
Détournant l’oeil du sang versé
Coeur en amour en toute saison
Chantant toujours les mêmes tercets

Chantant a tue têtes mille questions
Au risque d’être vile et chassé
Au fil du temps s’enfuient caché
Craignant leur ombres comme prison

Voyant la vie recto-verso
Encre maudite sur le papier
Ne peuvent que la jouer perso
En priant les mortes années

Passant a la prochaine section
Ils ne peuvent qu’en finir vexés
Seront soit homme soit déjections
Pour par la haine n’être indexés.

Ils Immunisent a l’infection
Celle qui fait nos coeurs gercés
Trains qui manquent la destination
Nous condamnent a recommencer

Et je n’changerai pas de version
Generation decomplexée.
Car ni les flics ni la prison
ni mêmes mes milles épaules luxées
Ne sauraient m’enlever raison
Malgré vos promesses chassées,

cassées,

Rangées dans des dossiers classés.

#jeunesse, #poeme, #poesie, #primaires, #rupture, #triste, #vie

La mendiante

Elle a laissé sa cage pour habiter la terre
Une femme sublime mendiant sa galère
Triste poupée blonde elle n’a pas su dire non
Et la douce héroïne meurt de ses addictions

Fantôme de la ville et spectre d’elle même
Elle est l’âme des soirs et des tristes poèmes
Et elle quitteras la vie à l’ombre d’un réverbère
Pour briser le silence d’un chant de révolver

#4-february, #getsh, #histoire, #histoire-courte, #poeme, #poesie, #triste